Immobilier
Publié le - 91 visites -

Investir en LMNP : un placement fiscalement avantageux

Parfois, pour réaliser un bon placement, il est nécessaire de sortir des sentiers battus de l’investissement locatif classique. De plus en plus d’investisseurs se tournent vers la location meublée et optent pour le statut de LMNP. C’est très avantageux surtout fiscalement parlant. De nombreux épargnants y ont déjà trouvé leur compte.

Les avantages du statut de Loueur Meublé-Non Professionnel (LMNP)

Le statut LMNP peut s’appliquer sur tout investisseur qui mise sur des biens immobiliers meublés et équipés pour un usage spécifique. Ce type d’actif possède un potentiel de rentabilité plus accru par rapport aux investissements locatifs à nu. Il est ici, plus précisément question de résidences de services (résidences étudiantes, résidence seniors, EHPAD, résidence de tourisme ou d’affaires). Ce statut apporte une certaine sérénité surtout en termes de charges de gestion locative. L’exploitation du bien est obligatoirement confiée à une société spécialisée.

Investissement LMNP rime aussi avec avantages fiscaux. Les revenus issus de la location sont considérés comme des BIC. Cela donne accès à deux types de régimes d’imposition :

  • Le régime micro-Bic : les taxes ne sont calculées que sur 50 % des revenus pour tout loyer inférieur à 70 000 euros par an.

  • Le régime réel : c’est le régime automatiquement appliqué aux revenus de plus de 70 000 euros. La réduction d’impôt se calcule selon les montants de toutes les charges du propriétaire ainsi que l’amortissement. C’est souvent l’option la plus avantageuse.

Comment faire pour accéder à ce statut ?

Outre le fait de constituer le bon type de résidence, il existe quelques conditions d’éligibilité au statut de LMNP. En premier lieu, il est nécessaire de s’enregistrer auprès du RCS afin d’obtenir un numéro de SIRET et de choisir son mode d’imposition. Il est aussi nécessaire de conclure un contrat de bail avec un exploitant. Il doit normalement courir entre 9 ou 12 ans. Mais la condition plus importante se situe au niveau du montant des loyers. Les gains totaux de l’investisseur ne doivent pas dépasser le montant des revenus qu’il gagne avec son travail principal. La location meublée non-professionnelle doit être une activité secondaire.

C’est donc un bon type de placement qu’il faut envisager. De plus, il offre l’opportunité de recevoir des loyers plus chers que pour une location à nu classique. À cela s’accompagnent des avantages fiscaux de taille.